Le guide de votre bien-être à domicile

Qi Gong

Actualités

Le Qi Gong pour soulager les effets secondaires du cancer

« Le qi gong classique, qui ralentit le métabolisme et active l’énergie vitale (le “qi”) dans le but de prolonger la vie, ne serait pas adapté dans le cadre de la maladie, car il bénéficierait aussi aux cellules cancéreuses », explique le docteur Liu Bingkai, spécialiste de la médecine chinoise traditionnelle, qu’il enseigne à l’université Paris-VI.


Il détaille : « Le qi gong de Guo Lin s’appuie sur trois points : la marche, la respiration et les mouvements des mains que l’on appelle “tâtonnement”. »


• Les pas se décomposent en deux temps : poser d’abord le talon puis dérouler la plante du pied.


• Côté respiration : le premier pas est rythmé par une double inspiration (« Xi »), le suivant correspond à l’expiration (« Hu »), et ainsi de suite. L’hyperventilation provoquée permet d’augmenter la teneur en oxygène du sang.


• Chaque pas s’accompagne d’un léger pivot du corps vers le pied en action, mouvement entraîné par le « tâtonnement » des mains qui se placent successivement devant le nombril puis au niveau de la hanche. Précédé de mouvements de relaxation, destinés à « entrer dans un état de calme », l’exercice doit le plus possible ressembler à une marche naturelle.


Il se décline en plusieurs variantes jouant sur le rythme et sur les gestes et correspondant à différentes étapes du traitement. « Cette méthode aide à manger mieux en regagnant de l’appétit, à dormir bien et à avoir plus de force », explique le Pr Liu Bingkai.